Art et éducation : politiques, professions, pratiques. Les objectifs d’un séminaire pluridisciplinaire (2018-2020)

L’éducation artistique, prise dans son sens le plus large (renvoyant aux divers modes de transmission, formels et/ou informels de savoirs théoriques et pratiques relatifs aux arts), fait partie de ces objets qui requièrent, pour essayer d’en saisir toutes les dimensions, le croisement de plusieurs regards disciplinaires. Au croisement de questions ayant trait aux pratiques culturelles, aux pratiques éducatives (dans ou hors du cadre scolaire) et aux politiques culturelles, l’éducation artistique peut-être analysée, tour à tour ou simultanément, à partir de problématiques relevant plutôt de la sociologie, des sciences de l’éducation ou de la science politique (avec sa dimension historique). Elle constitue ainsi une invitation supplémentaire à la transgression disciplinaire dans l’analyse de la production, de la diffusion et de la réception des biens symboliques, en lien avec la problématique qui présidait au numéro 3 de la revue Biens symboliques/Symbolic Goods.

C’est dans cette optique que s’inscrit le séminaire « Art et éducation : politiques, professions, pratiques », porté par Marie-Pierre Chopin, professeure en sciences de l’éducation (CeDS, Université de Bordeaux), Rémi Deslyper, sociologue et maître de conférences en sciences de l’éducation (ECP, Université de Lyon 2) et Jérémy Sinigaglia, sociologue et maître de conférences en science politique (SAGE, Université de Strasbourg). Il se tiendra trois fois par an, une fois par an à Strasbourg, Bordeaux et Lyon, pendant deux ans (2018-2020).

Continuer la lecture de Art et éducation : politiques, professions, pratiques. Les objectifs d’un séminaire pluridisciplinaire (2018-2020)

Dire le goût des mets

«Mon boulot c’est d’écrire, ce n’est pas de manger »

Isabelle Mayaud nous présente l’ouvrage de Sidonie Naulin, Des mots à la bouche. Le journalisme gastronomique en France, Tours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, Presses universitaires François Rabelais, coll. « Tables des hommes », 2017.

Première de couverture de l’ouvrage de Sidonie Naulin @PUR

« Mon boulot c’est d’écrire, ce n’est pas de manger (…). C’est-à-dire que mettre des mots dessus, c’est ça le vrai métier du journaliste gastronomique » (p. 153).

L’ouvrage de Sidonie Naulin, intitulé Des mots à la bouche. Le journalisme gastronomique en France, porte sur cette petite frange de la population française, qui a fait du travail de mise en mots de ses expériences de dégustation alimentaire l’une de ses activités, à titre principal ou secondaire. Indépendamment de leur date de naissance, de leur lieu de résidence ou encore de leurs origines sociales, les protagonistes de ce portrait collectif ont en partage une commune pratique discursive. Pour le « chroniqueur » ou le « journaliste » du magasine Cuisine et Vins de France, pour les « critiques » Henri Gault et Christian Millau, ou encore, plus récemment, pour les « blogueurs » et les « blogueuses » qui s’expriment via l’Internet, il s’agit toujours de dire le goût des mets.

Continuer la lecture de Dire le goût des mets

Appel à communications colloque international «Écritures urbaines, écritures exposées»

Colloque international. Paris, Marseille. 11 et 18 octobre 2019


english below

L’actualité récente relative aux « écritures urbaines » – mouvements sociaux, commémorations de mai 68 – a montré l’importance qu’elles revêtent dans l’espace public et médiatique. Ce colloque international et interdisciplinaire propose d’interroger leurs inscriptions dans l’espace sur-sémiotisé qu’est devenue la rue, saturé d’écrits et d’images.

Continuer la lecture de Appel à communications colloque international «Écritures urbaines, écritures exposées»

Le spectacle vivant sous le regard des sciences sociales

La revue Biens symboliques/Symbolic Goods organise jeudi 29 novembre 2018 de 9h à 17h30 une journée d’étude en partenariat avec Micadanses. Entrée libre.

Continuer la lecture de Le spectacle vivant sous le regard des sciences sociales

L’adaptation des fables d’Ésope : identité auctoriale et démarche éditoriale, par Joanna Blin

Fables d’Esope illustrées par Jean-François Martin, éditions Milan, 2010. Droits réservés Jean-François Martin/Milan.

À partir d’une recherche menée dans le cadre d’un master 2 métiers du livre et de l’édition (Université Paris Nanterre), Joanna Blin se propose d’analyser la manière dont l’édition jeunesse s’empare aujourd’hui des fables d’Ésope, et ce faisant, participe d’un processus de classicisation, mais développe aussi des stratégies significatives des lignes de tension qui caractérisent l’édition contemporaine.

Continuer la lecture de L’adaptation des fables d’Ésope : identité auctoriale et démarche éditoriale, par Joanna Blin

Louise Moillon : artiste peintre ?

Magalie Latry présente dans ce billet le travail de Louise Moillon. L’autrice  questionne la popularité et la reconnaissance d’une peintre ordinaire ou extraordinaire du XVIIe siècle. Comment au fil des siècles et même des années une artiste devient-elle connue ou oubliée ?

       

  Dans le salon vert du musée des Augustins de Toulouse, aux côtés de « grands maîtres » de la peinture européenne, se trouvent trois petites natures mortes de Louise Moillon. Ces tableaux représentent Continuer la lecture de Louise Moillon : artiste peintre ?

Photographie militante et sociologie engagée (2) – À propos des photographies de Brice Le Gall

À partir de l’exposition de photographies de Brice Le Gall au Centre CNRS Pouchet, Gérard Mauger, directeur de recherche émérite au CNRS, propose pour le carnet de la revue Biens symboliques / Symbolic Goods une réflexion sur l’engagement en photographie et en sociologie.

© Brice Le Gall

Brice Le Gall dont on expose aujourd’hui des photographies de manifestations dans les locaux du CNRS-Pouchet est Continuer la lecture de Photographie militante et sociologie engagée (2) – À propos des photographies de Brice Le Gall

Photographie militante et sociologie engagée (1) – Interview de Brice Le Gall

Le Centre CNRS Pouchet expose en ce moment des photographies de manifestations réalisées par une chercheuse et un chercheur. La rédaction du carnet de la revue Biens symboliques / Symbolic Goods a rencontré le second, Brice Le Gall, sociologue au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique.

© Brice Le Gall

Vous exposez en ce moment une partie de vos clichés au Centre CNRS Pouchet. Comment ce projet s’est-il construit ? Que représente pour vous cette exposition ? Continuer la lecture de Photographie militante et sociologie engagée (1) – Interview de Brice Le Gall

Appel à articles numéro de Biens symboliques / Symbolic Goods “Faire (de) la télévision”

Tous droits réservés Elvin Hage

Faire (de) la télévision : L’audiovisuel vu par les sciences sociales

english below

Dossier coordonné par Muriel Mille et Séverine Sofio

La télévision est un lieu de paradoxes : située au bas de la hiérarchie du prestige, en matière de pratiques culturelles, elle a cependant tant de résonance dans Continuer la lecture de Appel à articles numéro de Biens symboliques / Symbolic Goods “Faire (de) la télévision”

Traduire ou (s’)adapter : doublage et sous-titrage à la télévision

Table ronde qui a eu lieu lors de la journée de lancement de la revue organisée à l’Hôtel de Ville de Paris le 10 novembre 2017.

Animée par Ornela Mato  et Celia Bense Ferreira Alves

En présence de

  • Anthony Panetto, de l’Association des traducteurs / adaptateurs de l’audiovisuel (ataa)
  •  Fanny Catteau (Laboratoire Structures Formelles du Langage)
  • Jean-Marc Lavaur (Epsylon, équipe Cognition Emotion Communication Education / Université Montpellier 3)
  • Tristan Mattelart (Centre d’Analyse et de Recherche Interdisciplinaires sur les Médias / Université Paris 2 Panthéon-Assas)

Biens symboliques / Symbolic Goods, une nouvelle revue de sciences sociales

Présentation de la revue lors de la journée de lancement organisée à l’Hôtel de Ville de Paris le 10 novembre 2017.

Lancement de la revue Biens symboliques/Symbolic Goods

Affiche de la journée de lancement

Nous sommes heureux·ses de vous présenter la revue qui est à l’origine de ce carnet. Afin d’annoncer comme il se doit la parution de Biens symboliques/Symbolic Goods, le comité de rédaction de la revue vous propose une journée autour du thème de la traduction:

Traduire/transposer. Autour de la circulation transnationale des biens symboliques”

Inscription Continuer la lecture de Lancement de la revue Biens symboliques/Symbolic Goods

Biens symboliques / Symbolic Goods

Bienvenu·e sur le carnet de la revue numérique Biens symboliques / Symbolic Goods. Ce carnet est destiné à accompagner la publication de chaque numéro, en proposant, tout au long de l’année, des compléments aux articles parus tels que des entretiens, des documents additionnels sonores ou vidéo, des billets rédigés par les traducteur·rice·s, les coordinateur·rice·s ou les auteur·e·s en complément aux textes parus ou en réaction à la réception de ceux-ci. Comme interface entre les lecteur·rice·s, les auteur·e·s et l’équipe de la revue, le carnet BSSG se veut également espace de ressources en matière de sciences sociales sur les arts, la culture et les idées (annonces d’événements ou de nouvelles parutions en différentes langues sur les thèmes de la revue, etc.). Enfin, la revue Biens symboliques / Symbolic Goods étant partie prenante du programme POSSIBLE(S) [Pour des sciences sociales des biens symboliques en acte(s)] soutenue par la Ville de Paris, le carnet BSSG est un lieu de diffusion des contenus sur différents supports (captations audio ou vidéo, comptes rendus écrits, entretiens…) issus des ateliers et événements « grand public » organisés dans le cadre de ce programme.