La synthèse multilingue, une alternative à la traduction automatique en SHS pour les revues ?

Illustration : Przemko Stachowski – Mojetno IV

 

Le projet Transiens a pour but l’élaboration d’un protocole de diffusion multilingue des articles des revues en SHS, protocole centré sur la pratique de la synthèse par des professionnel.le.s de la traduction.

Cette méthode présente effectivement, en théorie (nous travaillons à la mise en pratique !), plusieurs avantages pour toutes les parties impliquées dans l’opération :

Continuer la lecture de La synthèse multilingue, une alternative à la traduction automatique en SHS pour les revues ?

Le projet Transiens : s’appuyer sur l’expertise des traductrices et des traducteurs en SHS pour promouvoir la diffusion multilingue des revues scientifiques

 

Illustration : Onnola – Mosaik

 

Financé par le CSES – Comité de suivi de l’édition scientifique du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et porté par le Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (UMR 7217 Cresppa – CNRS/Univ. Paris 8) via la revue Biens symboliques/Symbolic Goods, le projet Transiens[1] porte sur la pratique du multilinguisme dans les revues de sciences sociales.

Conçu fin 2018 en réponse à un appel du CSES, le projet visait initialement à explorer les utilisations possibles de la TA/TAO (traduction automatique / traduction assistée par ordinateur) dans le domaine des revues scientifiques, afin de permettre une diffusion plus efficace des articles en plusieurs langues.

Continuer la lecture de Le projet Transiens : s’appuyer sur l’expertise des traductrices et des traducteurs en SHS pour promouvoir la diffusion multilingue des revues scientifiques

Faire (de) la télévision. L’audiovisuel vu par les sciences sociales

La revue Biens symboliques / Symbolic Goods a choisi comme thème la télévision pour son nouveau numéro à paraître bientôt sur https://www.biens-symboliques.net/. 

Au sommaire :

DOSSIER

Séverine Sofio et Muriel Mille
Faire (de) la télévision. L’audiovisuel vu par les sciences sociales.
Making TV. Social Science Perspective on Television and the Media.

Denise D. Bielby, C. Lee Harrington
Les discours de la distribution. Modèles de circulation de la télévision.
Discourses of Distribution. Circuit Models of Television.

Romain Lecler
Aux rendez-vous de la mondialisation. Pourquoi fréquenter les marchés audiovisuels internationaux ?
Meeting within Globalization. Why attend International Film and Television Marketplaces?

Muriel Mille
Écrire pour tout le monde. Les auteurs de Plus Belle La Vie face à leur public.
Writing for Everyone. Screenwriters and Their Audience. The Example of Plus belle la vie.

Yvan Chupin et Pierre Mayance
Concurrences et coopérations professionnelles. La couverture des visites politiques par les journalistes de télévision au Salon international de l’agriculture.
Professional Competition and Cooperation. TV News Coverage of Politicians’ Visits to the Salon international de l’agriculture.

Victoire Sessego
Autorité créative et management des talents dans l’industrie télévisée britannique. Le processus d’écriture de Doctor Who (2005-2017).
Authorship and creative management in established British TV. The writing process of Doctor Who (2005-2017).

Anne-Sophie Béliard Sarah Lécossais
Les collectifs de scénaristes ou la « fabrique » du métier. Compagnonnage et solidarités dans le travail créatif.
Screenwriters’ Collectives or the “Making Of” a Profession. Companionship and Solidarity in Creative Work.

Delphine Naudier
Les agentes artistiques et les enjeux du placement des comédien.ne.s. Construire la valeur des artistes et les mettre au travail dans les fictions télévisées.
Talent Agents and the Implications of Actor Placement. Constructing Artists’ Value Through Television Drama.

 

Regard sur/ Perspectives

Ib Bondebjerg
L’Europe transnationale. Séries, réseaux de coproduction et contacts interculturels médiatiques.
Transnational Europe. TV-drama, co-production networks and mediated cultural encounters.

Laura Grindstaff et Vicki Mayer
De l’importance d’être ordinaire. Le talent dans la télévision nouvelle époque.
The Importance of Being Ordinary. Brokering Talent in the New-TV Era.

 

Varia/Varia

Andy Battentier et Chère Giselinde Kuipers
Les intermédiaires techniques et l’agentivité des objets. Comment les ingénieurs du son produisent du sens dans la production de musique en directconcerts.
Technical intermediaries and the agency of objects: How sound engineers make meaning in live music production.

 

Métier/ On the job

Christine Dupont
La Maison de l’histoire européenne. Un musée comme unité spéciale du Parlement européen.
The House of European History. A Museum as a Special Unit of the European Parliament.

 

 

Séries et sciences sociales : autour d’Hippocrate

La revue Biens symboliques/Symbolic Goods inaugure son cycle « Séries et sciences sociales ». Cette première soirée, autour de la série Hippocrate, aura lieu le lundi 2 décembre à partir de 20h, au cinéma Majestic Bastille (Paris 11). On y accueillera, côté série, Thomas Lilti (médecin, réalisateur & créateur de la série) et, côté sciences sociales, Isabelle Coutant (sociologue, IRIS-EHESS, Troubles en psychiatrie. Enquête dans une unité pour adolescents, 2012) et Frédéric Pierru (sociologue & politiste, Ceraps, La casse du siècle, A propos des réformes de l’hôpital public, 2019). La soirée sera animée par Delphine Naudier (sociologue, CSU-Cresppa) et Aurélie Pinto (sociologue, Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, IRCAV).

L’entrée est libre (dans la limite des places disponibles), sur inscription à l’adresse: 3S.cycle.3S@gmail.com.

Écritures urbaines, Écritures exposées

Colloque international présenté par Biens symboliques/Symbolic Goods, à Saint-Denis le 11 octobre puis à Marseille le 18 octobre 2019

Alors que l’actualité politique et sociale met quotidiennement en lumière graffiti, tags et autres inscriptions, il s’agit, dans ce colloque, d’interroger les actes et pratiques d’écriture dans l’espace urbain, et de réfléchir aux enjeux politiques, culturels, sociaux et esthétiques de ces écritures exposées. Ainsi seront présentées des études sur les auteur·rice·s de ces écritures urbaines, sur les acteur·rice·s engagé·e·s dans leur mise en récit, sur leur forme et leur matérialité, sur leur perception et leur réception dans l’espace public et médiatique, sur leur valeur symbolique et économique, ainsi que sur les difficultés méthodologiques posées par leur analyse et leur enregistrement.

Continuer la lecture de Écritures urbaines, Écritures exposées

Dire le goût des mets

«Mon boulot c’est d’écrire, ce n’est pas de manger »

Isabelle Mayaud nous présente l’ouvrage de Sidonie Naulin, Des mots à la bouche. Le journalisme gastronomique en France, Tours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, Presses universitaires François Rabelais, coll. « Tables des hommes », 2017.

Première de couverture de l’ouvrage de Sidonie Naulin @PUR

« Mon boulot c’est d’écrire, ce n’est pas de manger (…). C’est-à-dire que mettre des mots dessus, c’est ça le vrai métier du journaliste gastronomique » (p. 153).

L’ouvrage de Sidonie Naulin, intitulé Des mots à la bouche. Le journalisme gastronomique en France, porte sur cette petite frange de la population française, qui a fait du travail de mise en mots de ses expériences de dégustation alimentaire l’une de ses activités, à titre principal ou secondaire. Indépendamment de leur date de naissance, de leur lieu de résidence ou encore de leurs origines sociales, les protagonistes de ce portrait collectif ont en partage une commune pratique discursive. Pour le « chroniqueur » ou le « journaliste » du magasine Cuisine et Vins de France, pour les « critiques » Henri Gault et Christian Millau, ou encore, plus récemment, pour les « blogueurs » et les « blogueuses » qui s’expriment via l’Internet, il s’agit toujours de dire le goût des mets.

Continuer la lecture de Dire le goût des mets

Le spectacle vivant sous le regard des sciences sociales

La revue Biens symboliques/Symbolic Goods organise jeudi 29 novembre 2018 de 9h à 17h30 une journée d’étude en partenariat avec Micadanses. Entrée libre.

Continuer la lecture de Le spectacle vivant sous le regard des sciences sociales

Louise Moillon : artiste peintre ?

Magalie Latry présente dans ce billet le travail de Louise Moillon. L’autrice  questionne la popularité et la reconnaissance d’une peintre ordinaire ou extraordinaire du XVIIe siècle. Comment au fil des siècles et même des années une artiste devient-elle connue ou oubliée ?

       

  Dans le salon vert du musée des Augustins de Toulouse, aux côtés de « grands maîtres » de la peinture européenne, se trouvent trois petites natures mortes de Louise Moillon. Ces tableaux représentent Continuer la lecture de Louise Moillon : artiste peintre ?

Traduire ou (s’)adapter : doublage et sous-titrage à la télévision

Table ronde qui a eu lieu lors de la journée de lancement de la revue organisée à l’Hôtel de Ville de Paris le 10 novembre 2017.

Animée par Ornela Mato  et Celia Bense Ferreira Alves

En présence de

  • Anthony Panetto, de l’Association des traducteurs / adaptateurs de l’audiovisuel (ataa)
  •  Fanny Catteau (Laboratoire Structures Formelles du Langage)
  • Jean-Marc Lavaur (Epsylon, équipe Cognition Emotion Communication Education / Université Montpellier 3)
  • Tristan Mattelart (Centre d’Analyse et de Recherche Interdisciplinaires sur les Médias / Université Paris 2 Panthéon-Assas)

Biens symboliques / Symbolic Goods, une nouvelle revue de sciences sociales

Présentation de la revue lors de la journée de lancement organisée à l’Hôtel de Ville de Paris le 10 novembre 2017.

Lancement de la revue Biens symboliques/Symbolic Goods

Affiche de la journée de lancement

Nous sommes heureux·ses de vous présenter la revue qui est à l’origine de ce carnet. Afin d’annoncer comme il se doit la parution de Biens symboliques/Symbolic Goods, le comité de rédaction de la revue vous propose une journée autour du thème de la traduction:

« Traduire/transposer. Autour de la circulation transnationale des biens symboliques »

Inscription Continuer la lecture de Lancement de la revue Biens symboliques/Symbolic Goods

Biens symboliques / Symbolic Goods

Bienvenu·e sur le carnet de la revue numérique Biens symboliques / Symbolic Goods. Ce carnet est destiné à accompagner la publication de chaque numéro, en proposant, tout au long de l’année, des compléments aux articles parus tels que des entretiens, des documents additionnels sonores ou vidéo, des billets rédigés par les traducteur·rice·s, les coordinateur·rice·s ou les auteur·e·s en complément aux textes parus ou en réaction à la réception de ceux-ci. Comme interface entre les lecteur·rice·s, les auteur·e·s et l’équipe de la revue, le carnet BSSG se veut également espace de ressources en matière de sciences sociales sur les arts, la culture et les idées (annonces d’événements ou de nouvelles parutions en différentes langues sur les thèmes de la revue, etc.). Enfin, la revue Biens symboliques / Symbolic Goods étant partie prenante du programme POSSIBLE(S) [Pour des sciences sociales des biens symboliques en acte(s)] soutenue par la Ville de Paris, le carnet BSSG est un lieu de diffusion des contenus sur différents supports (captations audio ou vidéo, comptes rendus écrits, entretiens…) issus des ateliers et événements « grand public » organisés dans le cadre de ce programme.